Skip to content

Nos conseils pour l'entretien complet de votre moto

Pour circuler dans de bonnes conditions de sécurité et préserver durablement votre deux-roues, il est important de vérifier régulièrement ses organes vitaux. Transmission, éclairage, pneus, freins… on vous explique comment prendre soin de votre bolide !

Une check-list à respecter

Encore plus qu’en voiture, la sécurité d’un conducteur de deux-roues dépend de l’état de son véhicule. Il est donc important de faire des contrôles réguliers et d’agir en cas de problème. Vous pouvez tout à fait les faire vous-même ou bien sûr vous adresser à un professionnel. Voici une liste des principaux organes à vérifier, sachant qu’il est préférable de conserver une moto toujours propre pour repérer plus facilement un éventuel dysfonctionnement : 

 

visuel entretien pneu
  • Transmission : si les cardans et courroies ne posent généralement pas de problèmes, la chaîne exige un entretien régulier. Il faut la graisser et vérifier sa tension, qui varie selon les modèles, à peu près tous les 500 km, ainsi qu’après un lavage ou une longue période d’immobilisation. 

  • Niveaux : trois points sont à surveiller, l’huile moteur, le liquide de refroidissement et le liquide de frein. Profitez-en pour vérifier qu’il n’y a pas de fuite, au niveau des freins, des suspensions, de la boîte de vitesse, du moteur… La vidange d’huile moteur est à faire en général tous les 6 000 km, celle d’huile de fourche tous les 10 à 20 000 km. 

  • Eclairage : voir et bien être vu est vital pour un motard. Il faut donc vérifier le bon fonctionnement des phares et clignotants, sans oublier le feu stop et remplacer une ampoule défectueuse si nécessaire. 

  • Commandes : un embrayage qui se durcit, un câble d'accélérateur qui revient mal, voilà autant de causes éventuelles de pannes voire d'accident. Graisser régulièrement les câbles est un geste de sécurité. Il suffit de pulvériser un spray dans les gaines. 

  • Batterie : utilisez un voltmètre pour vous assurer qu’elle est bien chargée, notamment après une longue immobilisation. 

Par ailleurs, n’oubliez pas de faire les révisions aux intervalles prévus par le constructeur. Plusieurs éléments doivent être vérifiés, comme le jeu aux soupapes, l’état du kit chaîne, du circuit de frein… et les pièces usées remplacées. Si vous avez des compétences en mécanique, vous pouvez le faire vous-même, sinon confiez votre deux-roues à un professionnel. 

 

 

Choisir et entretenir ses pneus moto

Les pneumatiques sont bien sûr un élément clé de la sécurité d’un deux-roues. Il est conseillé de contrôler régulièrement leur état et, en cas de remplacement, de se conformer aux recommandations du constructeur de votre moto ou scooter.  

Les pneus comportent diverses mentions sur leurs flancs, comme la lettre E pour ceux homologués en Europe, les dimensions, l’appellation commerciale… Certaines sont spécifiques, comme TL, pour un pneu TubeLess sans chambre à air, ou TT, pour TubeType avec chambre à air. 

Ces dernières années, les manufacturiers ont étoffé leurs gammes de pneumatiques moto : vous pouvez ainsi trouver des modèles adaptés à votre véhicule mais aussi à vos besoins, selon que vous privilégiez la longévité ou l'adhérence, et aux différents types de terrain (boue, sable, cailloux…) auxquels vous serez confrontés. 

Visuel entretien pneu moto

Quel que soit votre choix, il est préférable de : 

  • Contrôler la pression en moyenne tous les quinze jours pour éviter un sur ou sous gonflage synonyme de perte d’adhérence, d’usure plus rapide et de consommation accrue de carburant. 

  • Laisser le pneu monter en température en roulant à vitesse réduite pendant quelques kilomètres. 

Contrôler les freins moto

Un check-up complet de votre deux-roues implique évidemment de vérifier le système de freinage. Ces dernières années, le duo disques/plaquettes de frein est devenu la norme, remplaçant le système à tambour. Les plaquettes de frein peuvent être en matière organique, en métal fritté voire en carbone pour les motos sportives. Et le liquide de frein est d’une importance capitale : c’est grâce à lui que les étriers vont faire pression sur les disques quand vous actionnez le levier. On trouve plusieurs types de liquide de frein, différenciés par une norme DOT suivie d'un chiffre qui détermine leur taux de compression. 

Visuel moto

Pour être certain de rouler en toute sécurité, il est important de : 

  • Vérifier le niveau de liquide de frein : placez votre moto sur une surface plane et laissez refroidir le moteur. Contrôlez ensuite le boîtier de liquide de frein, situé en général sur le guidon de la machine. Si le niveau est en-dessous du minimum, c’est le signe que vos plaquettes sont usées. 

  • Faire un contrôle visuel des plaquettes de frein : les garnitures doivent être suffisamment épaisses et être en contact avec le disque. Si ce n’est pas le cas, il est urgent de les remplacer. 

Tous nos conseils pour l'entretien de votre véhicule