Skip to content

Liquide de refroidissement : à quoi ça sert et comment le contrôler ?

Le liquide de refroidissement circule dans le circuit de refroidissement du véhicule, à travers des canalisations, appelées des durites. Il refroidit le moteur en continu.

Le rôle du liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement est conçu pour maintenir le moteur à température constante, quelle que soit la saison. En effet, il ne gèle qu’à très basse température et ne bout qu’au-delà de 100 °C.
Le moteur fonctionne à partir d’une réaction explosive, que l’on nomme combustion. En tournant, le moteur chauffe à plus de 100 °C et transmet cette chaleur à ses composants. Il faut les protéger (en particulier le joint de culasse) et pour ce faire, le liquide de refroidissement maintient à 100 °C constamment la température du moteur.
Le liquide de refroidissement tourne dans un circuit évacuant la chaleur du moteur grâce à un radiateur situé à l’avant de la voiture.
Par ailleurs, le liquide de refroidissement permet de limiter les dépôts de calcaire dans le circuit. Il agit également comme anticorrosif - les différents métaux qui composent le moteur s’oxydant au fur et à mesure du temps.
C’est pour cette raison qu’il faut vérifier son niveau régulièrement. Il faut également le vidanger tous les deux ou quatre ans, ou tous les 60 000 km.

 

 

Le contrôle du liquide de refroidissement

1. Les voyants :

Des voyants de contrôle permettent d’alerter sur le niveau et la température du liquide de refroidissement.

  • Premier voyant : il représente un radiateur et son bouchon, positionné au-dessus de deux petites vagues. Grâce à ce voyant qui s’allume si le niveau du liquide de refroidissement est trop bas, vous comprenez que c’est une alerte et remettez du liquide de refroidissement dans le réservoir.
  • Deuxième voyant : il représente un thermomètre de couleur rouge sous lequel se trouvent deux vagues. Il alerte sur une température anormale du liquide de refroidissement, ce qui peut avoir un impact grave sur le moteur et demander son arrêt. Par exemple, en cas de problème avec le joint de culasse, c’est ce voyant qui s’allume. 
Contrôle liquide de refroidissement

 

2. Le niveau :

Pour rouler en toute sécurité, il convient de contrôler au moins une fois par trimestre le niveau du liquide de refroidissement, ainsi que la qualité de ses agents anticorrosifs et ses propriétés antigel.
Le contrôle du niveau doit s’effectuer moteur froid, sur une surface plane. Vous reconnaîtrez le bouchon du vase d’expansion (là où est stocké le liquide de refroidissement) à son logo rappelant le risque de brûlures.
Il ne faut jamais que le liquide de refroidissement descende en-dessous du niveau minimal de graduation marqué sur le vase d’expansion.
Pour tester le liquide de refroidissement afin de savoir s’il faut ou pas le changer, deux outils existent :

  • Le testeur antigel ; 
  • Le réfractomètre. 

Ils mesurent la quantité d’éthylène ou de propylène présente dans le liquide de refroidissement (c’est-à-dire indiquent le degré d’antigel que comporte le liquide).

Si l’on constate une baisse du liquide de refroidissement, il convient de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une fuite, ce qui entraînerait une surchauffe du moteur et sa casse éventuelle. 
S’il y a une fuite du liquide de refroidissement, il faut consulter votre garagiste. Il se peut que certaines pièces du circuit soient endommagées : les durites, le radiateur, la pompe à eau, le joint de culasse (dont la réparation coûte très cher ! )

 

 

La vidange du liquide de refroidissement

Liquide de refroidissement

 

En plus du contrôle régulier de niveau, il convient d’effectuer, tous les 60 000 km, une vidange totale du liquide de refroidissement. Cette vidange est à faire aussi si le circuit de refroidissement a été ouvert, lorsque l’on veut vérifier le bon état des pièces qui le composent.
Vidanger permet en fait à l’air infiltré de s’évacuer du circuit. Cet air, en se dilatant, peut faire partir du liquide de refroidissement. Le moteur refroidissant moins, cela provoque la rupture du joint de culasse.
N’effectuez la vidange vous-même que si vous possédez des connaissances concernant les circuits d’un moteur. Si vous avez un doute, il vaut mieux que vous fassiez appel à un garagiste professionnel.
Il faut absolument recycler le liquide de refroidissement. Ses composants étant polluants, on comprend l’interdiction de les déverser dans la nature ou dans les égouts.

Tous les ans, nombre de pannes de voiture sont liées au circuit de refroidissement. Il est essentiel de surveiller régulièrement le niveau et la qualité du liquide de refroidissement, qui est son composant essentiel.

 

 

Faites le plein d'actualités avec TotalEnergies !


Recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans...    

Je m'inscris à la Newsletter !