Skip to content

Normes euros, CO2 et NOx, ZFE, pollution... ce qu'il faut savoir

Normes Euro, seuils d’émissions de CO2, vignette Crit’Air, ZFE-m… depuis plusieurs années, les pouvoirs publics mettent en place des mesures concrètes pour réduire la pollution automobile. Mais de quoi s’agit-il et où en sommes-nous exactement ? Quels sont les polluants dans le viseur des autorités ? On fait le point…

Zoom sur les normes Euro

D’abord réservée aux véhicules lourds, la norme Euro a été mise en place par l’Union Européenne en 1988. Elle s’applique également aux véhicules légers depuis 1993. Le principe ? Fixer des limites maximales de rejets polluants pour les véhicules neufs afin de réduire la pollution atmosphérique. Quatre polluants sont concernés :  

  • Les oxydes d’azote (Nox) : le transport routier est responsable de plus de la moitié des émissions d’oxydes d’azote, qui se forment lors des processus de combustion, des moteurs de voiture par exemple. Ils favorisent les problèmes respiratoires, comme l’asthme et contribuent à la formation d’ozone.  
  • Le monoxyde de carbone (CO) : incolore et inodore, ce gaz n’est est pas moins très toxique. Il est produit notamment par la combustion d’essence ou de gazole. 
  • Les hydrocarbures (HC) : irritants, ils sont présents en nombre dans les gaz d’échappement et certains d’entre eux sont cancérigènes. 
  • Les particules fines : comme leur nom l’indique, il s’agit de particules de toute petite taille qui peuvent pénétrer facilement dans le sang et le système respiratoire et engendrer des risques de cancers ou de troubles respiratoires. 

Ces dernières années, plusieurs normes se sont succédées, réduisant progressivement les seuils admis : les poids lourds sont aujourd’hui à la norme Euro VI (depuis le 31 décembre 2013), tandis que les véhicules légers sont passés à la norme Euro 6d depuis le 1er janvier 2021. 

Pour connaître la norme Euro de votre véhicule, rien de plus simple : référez-vous à la section V9 de votre carte grise. 

Pour être homologué, un véhicule léger neuf est soumis au protocole WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicule Test Procedure), en place depuis 2017. Plus rigoureux et précis que le protocole précédent, il combine tests en laboratoire et mesures dans des conditions réelles de conduite. 

Dans un avenir proche, la démarche européenne de réduction des émissions va aller encore plus loin, notamment pour le CO2. Ainsi, entre 2025 et 2029, les émissions de CO2 des voitures devront diminuer de 15 % par rapport à 2021. Et, à partir de 2030, elles devront être inférieures de 31 % par rapport à celles de 2021.

 

Mieux connaître la vignette Crit’Air

Depuis le 1er juillet 2016, la France a adopté la vignette Crit’Air, également nommé certificat qualité de l’air. Créée pour lutter contre la pollution de l’air, elle concerne tous les véhicules routiers. Un tableau de classification répartit les véhicules en six classes, de Crit’Air 1 pour les véhicules les moins polluants à non classé pour les plus polluants, comme les voitures datant d’avant 1997 ou les 2-roues immatriculés avant le 31 mai 2000. Ils sont classés en fonction de leur type, de leur motorisation et de leur norme Euro. 

Pour obtenir votre vignette Crit’Air, obligatoire pour circuler dans certaines zones comme les ZFE-m (Zones à faibles émissions mobilité) ou lorsque des restrictions de circulation sont en vigueur, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement. Vous devrez débourser 3,70 €, somme couvrant les frais de délivrance, et votre vignette vous sera envoyée à l’adresse indiquée sur votre carte grise. Attention, si vous circulez sans vignette Crit’Air dans une zone où elle est obligatoire, vous vous exposez à une amende pouvant aller jusqu’à 450 €. En mars 2022, plus de 21 millions vignettes Crit’Air avaient été émises.

 

Les zones à circulation limitée

Un peu partout dans le monde, et tout particulièrement en Europe, les agglomérations instaurent de plus en plus de restrictions à l’encontre des véhicules. Apparaissent ainsi dans l’univers de la mobilité des acronymes comme ZCR ou ZFE-m, pas toujours simples à comprendre. Concrètement, il s’agit de : 

  • ZCR : les Zones à circulation restreinte désignent un périmètre où seuls certains véhicules ont le droit de circuler et de stationner à certaines plages horaires. C’est la municipalité qui met en place une ZCR et décide quel type de véhicule – en fonction de sa vignette Crit’air – est autorisé. 
  • ZFE-m : les Zones à faibles émissions mobilité remplacent les ZCR. Début 2022, on en recense plus de 230 en Europe. En France, on en compte une dizaine à Paris, Grenoble, Lyon… que l’on peut retrouver sur une carte conçue par Bison Futé. D’ici 2025, toutes les agglomérations comptant plus de 150 000 habitants devront comprendre une ZFE-m.

Des technologies pour réduire les émissions de polluants

Normes Euro, vignettes Crit’air, ZFE-m… les initiatives prises par les pouvoirs publics pour réduire la pollution liée au transport ont contraint les constructeurs à trouver des solutions pour rendre les moteurs moins polluants. Les principales sont : 

  • Le système SCR et l'AdBlue® : ce dispositif concerne les véhicules diesel à la norme Euro 6. Il associe la technologie SCR (Selective Catalytic Reduction, soit réduction sélective catalytique en français) et l’AdBlue®, liquide composé à 67,5% d’eau déminéralisée et à 32,5% d’urée. Par réaction chimique, il permet de transformer les oxydes d’azote en azote et en vapeur d’eau.  
  • Les filtres à particules : composant essentiel du système antipollution des moteurs modernes, le filtre à particules (FAP) est obligatoire pour les véhicules diesel à la norme Euro 5 et les véhicules essence à la norme Euro 6c. Sa structure en nid d’abeille permet de capter les particules émises lors de la combustion des moteurs. 
  • Les pots catalytiques : apparus dans les années 90, ils permettent de réduire les émissions de monoxyde de carbone, d’hydrocarbures et, pour les moteurs essence, d’oxydes d’azote. 

Et bien sûr adoptez une conduite écoresponsable ! 

 

Découvrez nos offres et services pour vous accompagner au quotidien

Tous nos conseils pour l'entretien de votre véhicule