Skip to content

L'entretien des chaudières en questions

Équipant nos foyers pour nous alimenter en chauffage et en eau chaude sanitaire, les chaudières – fonctionnant au gaz, au bois ou au fioul – nécessitent un entretien scrupuleux qui doit être assuré régulièrement par un professionnel qualifié.

A la clé, une sécurité accrue pour toute la famille et un bon fonctionnement assuré sur la durée pour votre équipement. Mais quels sont les risques si l'on oublie de faire réaliser cet entretien obligatoire ? Et comment dénicher un bon professionnel en évitant les arnaques ? On vous dit tout et bien plus encore !

Entretenir sa chaudière, est-ce obligatoire  ? 

L’entretien d’une chaudière par un professionnel est une obligation légale depuis 2009, pour toutes les chaudières (fioul, gaz,bois…) d’une puissance de 4 à 400 kilowatts. Cet entretien est avant tout une question de sécurité pour les habitants du logement. Il doit être réalisé une fois par an et permet de vérifier le bon fonctionnement de l’installation et l’état de chaque pièce. Si elle n’est pas réparée ou remplacée, une pièce vétuste ou défaillante remet en cause la sécurité globale de l’installation. Un défaut du clapet de sécurité peut par exemple générer une défaillance du système d’arrêt automatique qui s’active en cas de problème. De la même façon, des conduits d’évacuation des fumées obstrués peuvent être à l’origine d’un incendie. L’entretien permet également de vérifier la conformité du système d’évacuation des fumées. Une mauvaise ventilation couplée à une combustion incorrecte produit du monoxyde de carbone, un gaz incolore, inodore et toxique lorsqu’il est inhalé en grande quantité. Seul un entretien correct et régulier de votre installation par un professionnel agréé permet de prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.  

Après son intervention, le chauffagiste doit vous remettre une attestation d’entretien à conserver précieusement. Elle pourra servir de justificatif auprès d’un bailleur ou d’un organisme d’assurances en cas de sinistre impliquant la chaudière. Il doit également vous donner des conseils concernant l'entretien de votre système de chauffage ou son réglage, vous avertir si certaines pièces doivent être changées prochainement... 

 

 

Avantages et inconvénients du chauffage au gaz naturel

TotalEnergies, votre partenaire pour l'entretien de votre chaudière

Le saviez-vous ? TotalEnergies peut assurer l'entretien de votre chaudière. Nos professionnels peuvent intervenir quelle que soit sa marque et l'énergie que vous utilisez. Pour les chaudières au gaz, le coût de la visite annuelle est à partir de 149 €, sans engagement : vérification de la chaudière, nettoyage si nécessaire, réglages pour assurer un bon fonctionnement... tout est prévu ! Nous vous proposons également un contrat d'entretien de votre chaudière au fioul, avec fioulmarket, pour 199 €. Il comprend la vérification complète réglementaire, le nettoyage du brûleur, le ramonage du conduit... et même, en option, le dépannage en 48 heures. 

 

 
 

Que risque t-on en cas d'oubli  ? 

Au-delà des risques pour la santé et la sécurité des occupants de votre logement, ne pas faire entretenir votre chaudière peut générer un impact financier non négligeable

  • Sur votre facture d'énergie : une chaudière mal entretenue avec par exemple des conduits encrassés ou des pièces usées, génère une surconsommation d'énergie de 8 à 12 %... pas anodine sur la facture ! 

  • Sur la durée de vie de votre chaudière : l’absence d’entretien accélère la vétusté de l’installation et peut être à l’origine de pannes plus fréquentes entraînant des réparations parfois plus coûteuses que l’entretien annuel.  

  • Sur la couverture de votre assurance en cas de sinistre : si vous avez à subir un sinistre lié à la défaillance de votre chaudière et que vous ne pouvez pas justifier d'un entretien annuel, votre assurance peut refuser de vous indemniser, partiellement ou totalement, des dégâts subis.  

Comment choisir un professionnel qualifié et éviter les arnaques  ?

On l'a vu, l'entretien de votre chaudière doit être assuré chaque année par un professionnel compétent. Mais comment le choisir et éviter les propositions alléchantes de personnes peu scrupuleuses qui vous proposent de faire l'entretien contre une somme modique ? Pour être sûr de ne pas se tromper, il est utile de suivre certains conseils 

  • Vérifiez que l'entreprise existe : si vous démarché par un professionnel, le premier réflexe à avoir est de ne rien signer avant d’avoir effectué quelques vérifications, à commencer par l’existence réelle de l’entreprise. Pour cela, vous pouvez consulter des sites spécialisés comme Infogreffe.fr ou Societe.com. 

  • Faites confiance au bouche-à-oreille : pour choisir un bon chauffagiste et opter pour une structure reconnue pour son travail et son sérieux, vous pouvez demander conseil à votre entourage ou à votre réseau professionnel. Autre critère de sélection : l’ancienneté de l’entreprise. Si cette dernière exerce depuis de longues années, cela signifie que son savoir-faire convient à ses clients et que sa situation financière est stable. Vous pouvez également vérifier l'e-réputation de l'entreprise, en prenant connaissance des commentaires postés en ligne par des clients. 

  • Adressez-vous à une entreprise reconnue : le Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique SYNASAV recense les professionnels du secteur. Reconnue par les pouvoirs publics, elle regroupe plus de 300 entreprises spécialisées dans la maintenance en chauffage partout en France. Pour trouver le chauffagiste qu’il vous faut, renseignez le département dans lequel vous habitez et faites votre choix parmi les différents professionnels. Et n'hésitez pas pas à confier cette prestation à TotalEnergies : vous bénéficierez ainsi d’un service de qualité assuré par des experts multimarques.  

Quelles sont les principales certifications  ?

Pour choisir le chauffagiste à qui vous allez confier l'entretien de votre chaudière, vous pouvez vérifier en amont s'ils ont obtenu des certifications garantissant leur savoir-faire. Les principales sont : 

  • Qualisav : il s’agit de la qualification professionnelle des entreprises de maintenance en installation de chauffage (gaz et fioul) ; un gage de qualité pour les particuliers. 

  • Professionnel Gaz et Professionnel Maintenance Gaz : : ces deux appellations indiquent que l’entreprise est spécialisée en installation et/ou maintenance d’équipements de chauffage alimentés en gaz naturel ou propane.  

  • Qualibat RGE : Qualibat est une certification décernée aux professionnels de la construction. Si elle est accompagnée du sigle RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), cela signifie que les entreprises répondent à des objectifs environnementaux. Cette mention est importante si vous voulez installer un nouvel équipement car seuls les projets portés par une entreprise RGE seront éligibles aux aides financières et/ou crédits d'impôt. 

  • Qualicert : cette certification garantit le professionnalisme du service rendu aux clients.  

Quels produits utiliser pour entretenir une chaudière fioul  ?

Même si elles sont appelées à disparaître dans le futur, les chaudières fioul équipent encore bon nombre de foyers. Mais au quotidien, vous pouvez continuer de prendre soin vous-même de votre installation de chauffage afin de conserver un bon rendement et d’éviter les hausses de consommation d’énergie. Pour cela, des produits d’entretien pour chaudière sont vendus dans la majorité des magasins de bricolage ou spécialisés 

  • L'inhibiteur de corrosion : également appelé inhibiteur liquide, il vous permet de lutter efficacement contre la corrosion et le dépôt de tartre dans votre installation. Puissant et efficace, l’inhibiteur de corrosion affiche généralement un pH vous permettant de l’utiliser très simplement et sans risque. Adapté à tous les types de métaux, ce produit d’entretien préviendra les risques de micro fuite et contribuera à prolonger la durée de vie de votre chaudière fioul. 
  • Le désembouant liquide : il agit directement sur les dépôts qui s’accumulent au fil du temps, dans votre circuit de chauffage et réduisent ses performances. Le désembouant liquide élimine les zones froides qui se sont formées à cause des boues et autres impuretés présentes dans les radiateurs. Il vous assure un meilleur rendement de vos installations de chauffage et une baisse de consommation pouvant atteindre les 10%. 
  • Le colmatant liquide : très utile en cas de fissure ou de micro-fuite, il se diffuse dans votre installation et forme une pellicule étanche et durable. Simple d’utilisation, le colmatant liquide ne nécessite pas de démonter les différents éléments du circuit ni de procéder à une vidange après son utilisation. En prime, il permet de lutter efficacement contre la porosité des canalisations et des éléments métalliques.  
  • L'anti-bruit liquide : une chaudière qui fait du bruit est non seulement dérangeante mais aussi le signe d’une accumulation de tartre dans l'échangeur de chaleur. Conséquence directe : le rendement de votre chaudière fioul est moins bon et votre consommation énergétique augmente. Pour y remédier, l’anti-bruit liquide s’impose comme un produit très efficace. Sans danger, il n’est ni acide, ni corrosif mais élimine rapidement les bruits de « bouillonnement » émanant de votre chaudière. Compatible avec tous les matériaux, aussi bien métalliques que de synthèse, l’anti-bruit liquide réglera rapidement les problèmes de calcaire et rendra votre chaudière plus performante.  
  • L'antigel liquide : il est particulièrement indiqué si votre habitation est régulièrement exposée à des températures négatives. En plus d’éviter la formation de gel dans votre circuit, jusqu’à -25°C, ce produit assure également une protection optimale contre les risques de corrosion et les dépôts de calcaire, prolonge la durée de vie de votre chaudière et améliore son fonctionnement.

Par mesure de sécurité, demandez conseils auprès des vendeurs avant d’acheter ces produits. Ils vous renseigneront sur leur compatibilité et leurs modes d’emploi précis.

Quelles sont les opérations réalisées lors de l'entretien d'une chaudière ?

Lors de l'entretien annuel, le professionnel que vous aurez choisi contrôle et nettoie différents éléments de votre chaudière : 

  • Le corps de chauffe : c'est la partie de la chaudière où est produite la chaleur, transmise ensuite au fluide caloporteur qui aliment votre circuit de chauffage. 
  • Le brûleur : il s'agit d'un élément mécanique qui créé la combustion en assurant le mélange entre le combustible et l’air comburant (air chargé d’oxygène). Pour que la combustion soit optimale, le brûleur doit être bien réglé et entretenu. 
  • L'extracteur : c'est une pièce sollicitée à chaque démarrage de la chaudière qui génère un apport d'air à la combustion et assure l'expulsion des gaz brûlés. 
  • La veilleuse : c'est l'élément qui permet l'allumage du brûleur. 

Combien coûte l'entretien d'une chaudière ? 

Le tarif d’un entretien de chaudière varie selon différents critères : l’entreprise, le type de chaudière (à condensation, basse température, etc.) et les options comprises dans le contrat. En moyenne, le coût se situe entre 100 et 150 euros, la prestation comprenant la vérification de la chaudière, son nettoyage et son réglage et la vérification des émissions de monoxyde de carbone.  

Pour optimiser le coût d’entretien de la chaudière et prévenir les frais associés à d’éventuelles pannes, il peut être intéressant de souscrire un contrat d’entretien à l’année. Ce type de contrat englobe l’entretien annuel obligatoire (la visite est programmée automatiquement) mais aussi des prestations de dépannage en cas de problème. Chez TotalEnergies, nous vous proposons différents contrats, que vous vous chauffiez au gaz, à l'électricité ou au fioul. 
 

Comment prévenir les pannes de sa chaudière ?

Quoi de plus désagréable que de tomber en panne de chaudière en plein hiver ? Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, soyez attentif à l’état de vos installations et aux éventuels signes annonciateurs de soucis techniques. Voici quelques opérations à réaliser pour éviter tout problème : 

  • Vérifiez la pression de votre chaudière : pour prévenir les pannes, il est recommandé de vérifier régulièrement la pression de l'eau dans votre installation. Une pression trop élevée peut endommager votre système de chauffage et, à l'inverse, une pression insuffisante altère le fonctionnement de la chaudière et la qualité de chauffe. Si le chiffre précis dépend du modèle de votre chaudière, on préconise en général une pression comprise entre 1 et 1,5 bar, information indiquée par le manomètre. En cas de pression trop élevée, vous pouvez purger un radiateur pour évacuer le surplus d’eau. Si au contraire la pression est trop basse, le problème est peut-être lié à une fuite sur le circuit ou un radiateur, à une valve ou une pompe défectueuse. Il est alors préférable de se tourner vers un professionnel qualifié. 

  • Purgez les radiateurs : quand le chauffage est coupé, l'air a pu s'accumuler dans le circuit de chauffage ce qui peut générer des problèmes de chauffe, une augmentation de la consommation d'énergie, voire des fuites et des pannes. Il est donc conseillé de purger vos radiateurs avant le début de la période de chauffe. Pour cela, dévissez le purgeur de tous vos radiateurs, en commençant par le plus proche de votre chaudière et en terminant par le plus éloigné. Il s'agit d'une vis située sur le haut du radiateur à l’opposé des tuyaux. L’air va alors sortir seul des circuits. Attention, prévoyez un récipient pour cette opération : la fuite de l’air entraînera un écoulement d’eau. Une fois la purge terminée, l’eau s’écoulera en continu. Vous pourrez alors resserrer le purgeur.  

  • Désembouez le circuit de chauffage : au fil des années, de la boue peut s'accumuler dans votre circuit, ce qui entraîne une surconsommation et/ou une usure prématurée des éléments, voire une panne. Désembouer le circuit est recommandé lors de l'installation d'une nouvelle chaudière ou tous les cinq à dix ans pour les équipements plus anciens. Pour cela vous pouvez utiliser un produit chimique ou le désembouage hydrodynamique, qui consiste à injecter de l'air à haute pression dans le circuit, qui va chasser les impuretés. Des kits, vendus entre 200 et 300 euros, vous permettent de le faire vous-même. Vous pouvez également faire appel à un professionnel : le prix variera alors selon la taille de votre circuit de chauffage et la méthode utilisée. Comptez tout de même, en moyenne, entre 400 et 800 euros.  

Entretien de chaudière : qui du propriétaire ou du locataire doit payer  ? 

Cette question vous concerne directement si vous êtes locataire ou si vous êtes bailleur. La réponse est simple : sauf mention contraire dans le bail, c'est le locataire qui doit payer l'entretien de la chaudière. Il a la liberté de choisir le plombier-chauffagiste qualifié qui réalisera la prestation. Si le professionnel chargé de l’entretien estime que de petites réparations sont nécessaires, ces dernières devront, elles aussi, être réglées par la personne occupant le logement.