Contenu principal

Pour réduire votre consommation de carburant et agir positivement sur l’environnement, rien de tel que l’écoconduite ! Facile à mettre en place au quotidien, elle vous permet de faire de vraies économies, de préserver durablement votre véhicule et de réduire les risques d’accident. Voici quelques conseils simples et pratiques à appliquer sans modération.

Qu’est-ce que l’éco-conduite ?

 

L’éco-conduite, aussi appelée conduite éco-responsable, consiste à pratiquer un mode de conduite permettant de réduire la pollution de votre véhicule et d’optimiser votre consommation de carburant.

Moins polluante et plus économique, l’éco-conduite réduit l’impact environnemental des trajets à tous les niveaux :

  • émission de dioxyde de carbone (CO2),
  • consommation d’essence,
  • émission de polluants et de bruit...

Pour vous aider dans cette démarche voici quelques conseils pour adopter une conduite écoresponsable :

1. Préparer son itinéraire en avance

En prenant connaissance des conditions de circulation et en se renseignant à l'avance sur son point de stationnement. Avec le GPS, vous pouvez choisir le trajet le plus court ou le plus rapide. Eviter les détours, c'est gagner du temps et consommer moins !

 

2. Vérifier le gonflage des pneus

Il faut contrôler la pression régulièrement (une fois par mois), car si vos pneus sont sous-gonflés, vous augmenterez votre consommation de carburant. Et il suffit de peu : seulement 0,3 bar de moins et vous commencez déjà à surconsommer !

Un pneu sous-gonflé dégrade la tenue de route et la stabilité au freinage, avec comme première conséquence une augmentation sensible des distances d'arrêt. Cela augmente aussi le risque d'aquaplanage par temps de pluie.

 

3. Gérer sa vitesse

Utilisez le régulateur de vitesse si possible, il permet de garder une allure constante et d’adopter une éco-conduite en roulant à bas régime. Vous pouvez également regarder le compte-tours pour connaître le régime du moteur et sur l’ordinateur de bord pour la consommation ainsi que la vitesse. Sur autoroute diminuer sa vitesse de 10km/h sur un trajet de 500 kilomètres, c’est jusqu’à 5 litres de carburant économisés et une réduction de 12,5% des émissions de CO2. 

Le régulateur permet de réduire la consommation de carburant ainsi que la fatigue lors d'un long trajet et pourrait même permettre d’économiser 430 000 barils de pétrole chaque jour (d’après l’Agence internationale de l’énergie)

 

4. Arrêter le moteur

Si le moteur reste plus de trente secondes au ralenti, il consomme plus d’énergie que s’il est stoppé puis redémarré. Mieux vaut donc l’arrêter lorsqu’il tourne inutilement.

 

5. Ne pas abuser de la climatisation

Utilisez la climatisation avec modération. Celle-ci nécessite en effet un surplus de carburant important et peut générer une perte de puissance. La surconsommation de carburant des véhicules due à la climatisation peut atteindre 10% sur route et 25% en ville. Par ailleurs, gardez vos vitres fermées à grande vitesse. Rouler vitres ouvertes sur autoroute ou sur voie express, augmente largement votre consommation de carburant

 

6. Réserver l’usage de la voiture pour des trajets supérieurs à 2 kilomètres

 

7. Ne pas surcharger la voiture

Plus une voiture est lourde plus elle consomme. L’aérodynamisme de la voiture est aussi très important. Coffres de toit, porte-bagages, et porte-vélos augmentent la résistance à l’air et donc la consommation. Démontez-les quand ils ne servent pas. Vous pourrez ainsi économiser jusqu’à 15 % de carburant. 

 

8. Bien entretenir votre voiture

Un véhicule bien entretenu consomme moins. Niveau d’huile, filtre à air, climatisation, bougies, freins… Les dysfonctionnements de certains éléments de votre véhicule impactent aussi sa consommation de carburant. À titre d’exemple, un simple filtre à air encrassé augmente la consommation de 3%. Veillez donc à bien respecter les recommandations du constructeur renseignées dans le carnet d’entretien.

 

 

Eco-conduite : Gonflage des pneus
Eco-conduite : Vitesse