Contenu principal

Nos conseils pour pratiquer l’écoconduite

Pour réduire votre consommation de carburant et agir positivement sur l’environnement, rien de tel que l’écoconduite ! Facile à mettre en place au quotidien, elle vous permet de faire de vraies économies, de préserver durablement votre véhicule et de réduire les risques d’accident. Voici 8 conseils simples et pratiques à appliquer sans modération.

1. Préparer son itinéraire en avance

Anticipez votre trajet en prenant connaissance des conditions de circulation et en vous renseignant à l'avance sur votre point de stationnement. Avec le GPS, vous pouvez choisir le trajet le plus court ou le plus rapide. Éviter les détours, c'est gagner du temps et consommer moins !
 

2. Vérifier le gonflage des pneus

Rouler avec des pneus sous-gonflés augmentent votre consommation de carburant. Et il suffit de peu : seulement 0,3 bar de moins et vous commencez déjà à surconsommer ! Il est donc indispensable de contrôler la pression des pneus régulièrement (une fois par mois).

Un pneu sous-gonflé dégrade la tenue de route et la stabilité au freinage, avec comme première conséquence une augmentation sensible des distances d'arrêt. Cela augmente aussi le risque d'aquaplanage par temps de pluie. 

 

 

3. S’assurer du bon état de votre voiture

Selon les chiffres de la Sécurité routière, une voiture mal entretenue peut en effet consommer jusqu’à 25 % de carburant supplémentaire. Pensez donc à vérifier une fois par mois : 

  • l’absence de traces de fuite au niveau du moteur ;
  • les niveaux d’huile, de liquides de refroidissement et de frein ;
  • la pression des pneus : s’ils sont correctement gonflés, ils permettent d’économiser jusqu’à 3 semaines de carburant sur un an.
     

N’hésitez pas à opter pour le covoiturage !

Jusqu’au 31 décembre 2024, bénéficiez de la prime « Coup de pouce CEE Covoiturage de courte distance » de 100 €.

4. Ne pas surcharger la voiture

Le chargement que vous transportez influence directement la consommation de votre véhicule : plus la charge est importante, plus votre voiture consomme de carburant. Pour une conduite éco-responsable, pensez donc à ne pas surcharger votre voiture inutilement, et à démonter le coffre de toit lorsque vous ne l'utilisez pas. Vous pourrez ainsi économiser jusqu’à 15 % de carburant. 

5. Opter pour une conduite plus souple

Autre principe clé de l’écoconduite, la souplesse : 

  • privilégiez les démarrages en douceur ;
  • évitez les fortes accélérations ;
  • changez de vitesse avant d’atteindre un sur-régime moteur qui peut entraîner une surconsommation de 20 % ;
  • jouez la carte de l’anticipation en utilisant plutôt le frein moteur que la pédale de frein en cas de ralentissement.
  • si votre véhicule n’est pas équipé de la technologie Stop & Start, n’hésitez pas à couper le moteur en cas d’arrêt prolongé.

Bon à savoir

Un automobiliste ayant opté pour une conduite souple consomme jusqu’à 40 % de moins que celui qui privilégie une conduite nerveuse ou « sportive » (chiffre : Bison futé).

6. Réduire sa vitesse de conduite

Pour moins consommer, le plus simple est de réduire votre vitesse. Les chiffres de la Sécurité routière sont éloquents : réduire sa vitesse de 10km/h sur un trajet parcourus de 500km, vous fera économiser jusqu'au 5 litres et réduira de 12,5 % des émissions de CO2 !

Et c’est bien sûr également positif pour la sécurité puisqu’une vitesse réduite limite les risques d’accident. Rouler à 120 km/h au lieu de 130 sur un trajet de 100 km vous fera faire des économies significatives de carburant, renforcera votre sécurité et ne vous fera « perdre » que 4 minutes au total.

 

Par ailleurs, utilisez le régulateur de vitesse permet de : 

  • garder une allure constante et d’adopter une éco-conduite en roulant à bas régime ;
  • connaître le régime moteur grâce à la présence du compte-tours pour connaître ;
  • suivre la consommation et la vitesse grâce au tableau de bord ;
  • réduire la consommation de carburant ;
  • diminuer la fatigue lors d'un long trajet ; 
  • économiser 430 000 barils de pétrole chaque jour (d’après l’Agence internationale de l’énergie).

7. Arrêter le moteur

Si le moteur reste plus de vingt secondes au ralenti, il consomme plus d’énergie que s’il est stoppé puis redémarré. Mieux vaut donc l’arrêter lorsqu’il tourne inutilement.

8. Limiter la climatisation

Utilisez la climatisation avec modération. Celle-ci nécessite en effet un surplus de carburant important et peut générer une perte de puissance. La surconsommation de carburant des véhicules due à la climatisation pourrait atteindre 10 % sur route et 25 % en ville. Aussi, gardez vos vitres fermées à grande vitesse. Rouler vitres ouvertes sur autoroute ou sur voie express augmente largement votre consommation de carburant.

Découvrez nos offres et services pour vous accompagner au quotidien

Découvrez nos conseils pour vos déplacements

Votre accès rapide à nos parcours et rubriques