Contenu principal

Quelles sont les principales causes de la surconsommation de carburant ?

Vous utilisez votre voiture quotidiennement et remarquez que vous devez faire le plein de carburant plus souvent qu’à l’accoutumée ? Votre véhicule manque peut-être d’entretien, vous êtes peut-être moins souple dans la manière de conduire… Différentes raisons peuvent être à l’origine d’une consommation excessive de carburant. A quoi faut-il faire attention au quotidien ? 

Le gonflage des pneus peut impacter votre consommation de carburant 

Pour rouler en sécurité, il est important d’avoir des pneus bien gonflés, selon les préconisations du constructeur. Des pneus mal gonflés peuvent en effet causer une mauvaise adhérence à la route et/ou provoquer un éclatement des pneus. 

La sécurité n’est toutefois pas la seule raison de surveiller la pression des pneus de votre véhicule au fil de l’année. Une pression insuffisante des pneus peut entraîner une surconsommation de carburant de 10 à 15 %. Attention à ne pas surgonfler vos pneus qui vont alors moins adhérer à la route en cas de pluie. Veillez aussi à ne pas utiliser de pneumatiques non adaptés à la saison. L’usage de pneus hiver en été, par exemple, explique également une plus forte consommation de carburant. 

Pour éviter tout désagrément, pensez à : 

  • vous rendre une fois par mois en station pour vérifier la pression de vos pneus ; 
  • vous rendre systématiquement en station avant un long trajet en voiture ; 
  • rouler avec des pneus adaptés à la saison, en n’oubliant pas d’installer vos pneus hiver quand les températures baissent de manière drastique. 

Pour contrôler la pression des pneus, rendez-vous dans une station TotalEnergies équipée d’une station de gonflage. 

 

La résistance au roulement : un impact important sur la consommation de carburant 

Certains pneus engendrent une consommation de carburant plus importante que d'autres, en raison de leur résistance au roulement. Il s’agit du rapport entre l’énergie nécessaire pour mettre la roue en mouvement et les éléments externes qui ralentissent ce mouvement. La résistance au roulement est influencée par : 

  • la résistance aérodynamique ; 
  • le poids du pneu (plus il est léger, plus la résistance au roulement est faible) ; 
  • la structure et la forme de la bande de roulement ; 
  • le micro-glissement ; 
  • le niveau de pression. 

La résistance au roulement joue un rôle important dans la consommation de carburant. Un pneu avec une résistance au roulement élevée engendrera une consommation de carburant plus importante. C’est notamment le cas des pneus plus larges, dont la zone de contact avec le bitume est plus importante. Leur résistance au roulement sera plus forte, augmentant alors la consommation de carburant. 

 

Pour choisir un modèle de pneu avec une faible résistance au roulement, reportez-vous à l'étiquette du pneu. Mise en place par l'Union européenne, cette étiquette comporte des informations essentielles pour les conducteurs :  

  • la classe d'efficacité énergétique du pneu ; 
  • le freinage et l'adhérence sur sol mouillé ; 
  • le niveau de bruit émis. 

Sur cette étiquette, l'information qui concerne la résistance au roulement est la classe d'efficacité énergétique du pneu. Cette information est classée de A à G – A indiquant une résistance faible (donc une plus faible consommation de carburant) et G une résistance plus élevée (le véhicule consomme davantage, mais les pneus sont souvent plus abordables). Les pneus de classe A permettent de réduire la consommation de carburant, et donc le taux de CO2 émis dans l'air. 

 

Taille des pneus et consommation de carburant 

La consommation de carburant est aussi impactée par la taille des pneus. Plus les pneus sont larges, plus la zone de contact sur la route est importante, et la résistance au roulement sera forte. Résultat : la consommation de carburant est plus élevée. À l’inverse, des pneus plus petits favorisent les économies de carburant. À voir s’il est possible de changer de modèle de pneus pour des modèles plus petits, selon la voiture conduite.  

 

L’usure des pneus 

L’usure des pneus a aussi un rôle à jouer dans la consommation de carburant des véhicules. Le pneu s’use en raison de l’abrasion des couches de la bande de roulement, impactant par la même occasion l’adhérence du pneu sur la chaussée. Rouler avec des pneus usés engendre une surconsommation de carburant pouvant atteindre 20 %. Il convient donc de vérifier l’état général des pneus et de les changer en cas de besoin. En plus des économies de carburant réalisées, la sécurité du conducteur, de ses passagers et des autres usagers de la route est renforcée.

Une carburation dysfonctionnelle peut augmenter votre consommation de carburant

Le fonctionnement d’un moteur essence repose notamment sur la carburation. Il s’agit du mélange air et carburant produit par le carburateur. Cette opération sert, entre autres, au démarrage et au fonctionnement du moteur.  

Il arrive que le mélange air-carburant soit déséquilibré, causant des dysfonctionnements. Au moindre signe d’alerte, rendez-vous chez votre garagiste afin qu’il examine le moteur. 

 

La climatisation et les équipements superflus peuvent provoquer une surconsommation de carburant

Votre voiture est équipée d’une galerie ou de barres de toit ? Sachez que ces équipements ont une incidence sur votre consommation de carburant. En effet, ils réduisent l’aérodynamisme de votre voiture. Lorsqu’ils sont installés, la surconsommation de carburant peut se chiffrer entre 10 et 15 %.  

Pensez donc à retirer les équipements lorsque vous n’en avez pas l’utilité.  

En parallèle, n’oubliez pas de décharger votre coffre de tout ce dont vous n’avez pas besoin. 

Les jours de forte chaleur, la climatisation s’avère très pratique et est source de confort. Il est toutefois important de l’utiliser avec modération et d’éviter les réglages trop extrêmes car elle cause une augmentation de :  

  • 10 % de la consommation de carburant sur route ; 
  • 25 % en ville.  

Bon à savoir : en limitant l’usage de la climatisation, vous n’économisez pas seulement du carburant. Sur 100 km, vous réduisez aussi de 15 % les émissions de CO2 de votre véhicule. 

 

 

Votre conduite influe sur votre consommation de carburant

Vous ne vous en rendez pas compte mais vous avez peut-être modifié votre façon de conduire. Vous roulez peut-être plus vite qu’avant, vous avez une conduite moins souple que d’ordinaire, vous manquez d’anticipation, etc. : toutes ces caractéristiques font que votre véhicule va plus consommer. Soyez tout particulièrement vigilant sur les points suivants :

 

La vitesse 

Au quotidien, rouler très vite accroît la consommation de carburant. Il est important de modérer votre vitesse dès que cela est possible. En roulant à 120 km/h au lieu de 130 km/h par exemple, vous allongerez votre temps de trajet de quelques minutes, mais économiserez jusqu’à 5 litres de carburant.  

 

La gestion des vitesses 

Il est recommandé de passer la vitesse supérieure lorsque l’on accélère et que le compteur affiche 1 500 à 2 000 tours/minute. En effet, en utilisant les rapports plus élevés, la consommation est moins importante. La raison ? Le moteur tourne moins.  

 

L’anticipation 

L’anticipation est essentielle lorsque l’on souhaite éviter les dépenses superflues. Lorsque vous conduisez, observez avec attention votre environnement afin de prendre les bonnes décisions au bon moment. Cela vous aidera par exemple à limiter

 

 

 

Et si c’était un défaut d’entretien ? 

Pour fonctionner de manière optimale, votre voiture a besoin d’être entretenue régulièrement. Parmi les éléments à surveiller et à remplacer figurent les bougies. Elles participent à la combustion de l’air et de l’essence et donc au démarrage du véhicule. Lorsqu’elles sont trop abimées, les bougies causent :  

  • une perte de puissance du moteur ; 
  • une surconsommation de carburant ;  
  • davantage de pollution.  

Il est donc essentiel de les changer tous les 30 000 à 60 000 km, selon les recommandations de votre constructeur automobile.   

Autre élément à changer régulièrement : l’huile moteur. Le lubrifiant permet de refroidir et protéger le moteur. Pour que votre voiture fonctionne de manière optimale et éviter la surconsommation, il est conseillé d’effectuer des vidanges régulièrement et de choisir un lubrifiant adapté aux caractéristiques de votre véhicule. 

 

Découvrez nos offres et services pour vous accompagner au quotidien

Découvrez nos conseils pour votre mobilité