Contenu principal

Quelles sont les normes d'huile moteur et les homologations constructeurs ?

Pourquoi les normes sont-elles si importantes en matière d’huile moteur ? Tout simplement parce qu’elles vous permettent de choisir un lubrifiant adapté à votre motorisation. Sans elle, l’encrassement de votre moteur peut s’accélérer, le filtre à particules se détériorer rapidement. Votre voiture risque alors de surchauffer et de tomber en panne ! Comment faire le bon choix ? Les normes liées à l’huile moteur et les homologations constructeurs sont là pour vous éclairer. Suivez le guide.

Les différentes normes liées à l’huile moteur

Les normes pour l’huile moteur établissent une échelle de performance et de qualité entre les différents produits. API, ACEA, SAE... On vous explique comment les décrypter. 

 

La norme ACEA : priorité au développement durable

La norme ACEA (Association des constructeurs Européens Automobile) évalue la qualité de l’huile. C’est la norme qui prévaut en Europe, notamment en termes d’émissions de polluants. Elle est en effet plus en phase avec les innovations technologiques que la norme américaine API que nous évoquerons plus loin. Elle est également parfaitement adaptée dans le cadre du développement durable afin de réduire les émissions de polluants. 

Pour mémoire, en Europe, les normes d’émissions (appelées aussi normes Euro) définissent les limites maximales de rejets polluants par les véhicules roulants, afin de réduire la pollution atmosphérique générée par le transport routier. L’utilisation d’une huile moteur répondant à la norme ACEA vous permet de respecter les valeurs d’émissions définies dans la norme Euro 6, la dernière en date. 

Comment lire les bidons de lubrifiants qui relèvent de l’ACEA ? Dans ce système, la qualité des huiles est notée de 1 à 4, 5, 6 ou 7. C’est un bon repère pour évaluer le niveau du lubrifiant dans sa gamme.  

Les huiles notées 1 correspondent à l’entrée de gamme. Celles notées 4, 5, 6 et 7 sont de meilleure qualité. 

La norme ACEA fait également la distinction entre les moteurs essence et diesel. Les moteurs essence sont désignés par la lettre A, tandis que le code des huiles réservées aux moteurs diesel commence par la lettre B. La lettre C est parfois utilisée pour désigner les normes spécifiques de certains constructeurs (diesels avec systèmes de dépollutions complexes, par exemple). La lettre E correspond aux utilitaires diesel.

 

La norme API : les pionniers américains

Les Etats-Unis ont été les premiers à lancer une norme pour évaluer la qualité des huiles : la norme API (American Petroleum Institute). La norme S est réservée aux huiles pour les moteurs essence et la norme C aux huiles pour les moteurs diesel. Cette première lettre est suivie d’une autre qui varie selon les caractéristiques de l’huile en question. Les huiles SA à SF, tout comme les huiles CA à CE, correspondant aux véhicules des années 40 à 80, ne sont presque plus utilisées. Les normes les plus courantes concernent des huiles destinées aux véhicules construits après 1990 et vont jusqu’à SN pour le lubrifiant essence et CJ-4 pour le lubrifiant diesel. 

Concrètement, plus la deuxième lettre est avancée dans l’alphabet, plus l’huile API répond à des exigences récentes.

 

La norme SAE pour la viscosité des huiles moteur

moteur.jpg

 

SAE (Society of Automative Engineers) est une norme des huiles moteur établissant un système de classification à échelle internationale. Cette classification concerne le degré de viscosité des huiles c’est-à-dire la fluidité de l’huile à une certaine température. Il est recommandé de se référer au manuel d’entretien du véhicule pour ne commettre aucune erreur concernant le choix de la viscosité. 

Comment lire les normes SAE sur les bidons ?  

  • Les huiles plus adaptées aux températures chaudes comportent les chiffres 20, 30, 40 ou 50 précédés par les lettres SAE ; 
  • Les huiles qui supportent mieux les basses températures se distinguent grâce à une graduation allant de 0 à 25 (0W, 5W, 10W, etc.). La lettre « W » provient du terme anglais « Winter » (hiver).

Pour mémoire, notez qu’une huile moteur peut être monograde ou multigrade. Une huile monograde est une huile minérale dont la viscosité évolue plus rapidement avec la température que celle d’une huile multigrade. L’huile multigrade est appréciée pour sa polyvalence car elle possède des propriétés qui lui permettent de limiter l’évolution de sa viscosité, même quand la température ambiante est élevée.

 

Les homologations pour l’huile moteur

Différentes des normes, les homologations vous permettent de savoir comment choisir une huile répondant à certaines spécifications de votre constructeur automobile.

 

L’homologation, un gage de qualité

Les homologations pour l’huile moteur ne sont pas délivrées par des autorités normatives, mais par les OEM, pour « Original Equipment Manufacturer », c’est-à-dire les constructeurs automobiles. Elles vous permettent de choisir un produit fiable, à la qualité reconnue, contribuant au bon fonctionnement, à l’augmentation de la durée de vie et à la protection des moteurs. 

Les homologations qui concernent les huiles se concentrent sur leurs propriétés, leur composition et leur viscosité. Pour cela, les lubrifiants vont subir une batterie de vérifications, qui vont aboutir à deux niveaux de qualité : la conformité et l’homologation totale.

 

L’huile « conforme », un premier niveau

L’huile dite « conforme », c’est le premier niveau de validation du produit par le constructeur. Cela signifie que le lubrifiant respecte une liste de caractéristiques fournies par l’OEM, qui correspondent à diverses situations et utilisations. Ces spécifications doivent par ailleurs avoir servi de « base » à la fabrication de l’huile, et cela concerne jusqu’aux additifs sélectionnés.

 

L’huile « homologuée », vivement conseillée

Une fois l’huile certifiée conforme, elle peut faire l’objet d’un processus d’homologation complète. Pour cela, le lubrifiant est soumis à un certain nombre de tests, réalisés directement par le fabricant ou par un laboratoire indépendant. 

Enfin, sachez qu’une même huile peut être homologuée par plusieurs constructeurs différents. Les spécifications et exigences peuvent en effet être les mêmes au sein de plusieurs groupes et marques.

 

 

Découvrez nos offres et services pour vous accompagner au quotidien

Tous nos conseils pour l'entretien de votre véhicule