Skip to content

Comment entretenir, réparer et dégivrer un pare-brise ?

Elément de sécurité essentiel, le pare-brise de votre voiture est soumis à rude épreuve. Diverses solutions existent pour faire face au gel, l’entretenir ou le faire réparer. On vous explique ici comment en prendre soin !  

Nos conseils pour dégivrer votre pare-brise

Chaque hiver, quand les températures descendent en-dessous de 0°C, une couche plus ou moins fine de gel se dépose sur le pare-brise des véhicules stationnés à l’extérieur. Pour limiter le phénomène, vous pouvez, quand la nuit s’annonce glaciale, garer si possible votre véhicule à l’abri de la neige et du vent. Si vous ne disposez pas de garage, posez une bâche ou un carton aux bonnes dimensions sur le pare-brise. Relevez au préalable les essuie-glaces pour éviter que le gel ne les abîme. 

visuel dégivrage parebrise

Du givre s’est formé malgré tout ? Evitez de prendre la route avec une visibilité réduite. Au-delà de l’amende prévue en cas d’infraction (45 euros, selon l’article R316 alinéa 1 et 3 du code de la route), c’est votre sécurité et celle des autres usagers de la route qu’il convient de préserver. 

Plusieurs solutions vous permettront de dégivrer efficacement votre pare-brise : 

Utilisez une raclette gratte-vitre, idéalement un modèle télescopique pour accéder partout facilement. Grattez par à-coups, sans négliger les zones qui ne sont a priori pas dans votre champ de vision. 

Vous pouvez également utiliser un aérosol dégivrant, efficace et sans effort, disponible dans notre e-boutique. Pulvérisez à vingt centimètres du pare-brise, des vitres, et, si besoin, des optiques et des serrures. Retirez le gel avec un chiffon ou une raclette. 

Pour l’intérieur, il vous suffit de démarrer votre véhicule, d'enclencher le dégivrage de la lunette arrière et de mettre le chauffage en route, sur position ‘air extérieur’ et en orientant les ventilateurs vers les vitres. Si votre véhicule est équipé de rétroviseurs chauffants, mettez-les en route. 

 

Dans tous les cas, évitez de : 

  • Verser de l’eau chaude, le choc thermique pourrait fissurer, voire éclater le pare-brise. 
  • N’activez pas les essuie-glaces sur un pare-brise gelé. C’est inefficace et surtout cela les abîmera. 
  • Si la serrure d’une portière est gelée et bloquée, utilisez un aérosol de dégivrage plutôt que la flamme d’un briquet. 

Bien entretenir le pare-brise

Pour garantir visibilité et sécurité, il est important de garder un pare-brise toujours propre. Pour cela, vous pouvez : 

  • Vous rendre régulièrement dans une aire de lavage WASH
  • Utiliser un produit spécifique, comme des lingettes spéciales vitres pour l’intérieur. Vous retrouvez ces produits dans notre e-boutique, ainsi qu’une raclette télescopique pour atteindre les endroits difficiles d’accès. 
  • Préparer un mélange composé d’½ verre de bicarbonate de soude et d’½ verre d’eau chaude, puis frotter avec une éponge. 

Pour garder un pare-brise en bonne santé, pensez à avoir toujours niveau de lave-glace suffisant, en privilégiant un produit démoustiqueur. Il est également important de vérifier régulièrement l’état des balais d’essuie-glace. Il est conseillé de les changer au moins une fois par an, à la sortie de l’hiver. Mais ils peuvent s’abîmer plus rapidement : si vous remarquez que vos balais font du bruit lorsqu’ils sont en mouvement, qu’ils laissent des traces ou que la visibilité n’est pas optimale même après leur passage, il est certainement temps de les changer. 

Quand réparer ou remplacer un pare-brise

Lorsque l’on enchaîne les kilomètres, il n’est pas rare qu’un petit gravillon soit projeté sur le pare-brise. Dans ce cas, que faire, réparer ou remplacer ? Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre assurance pour savoir si vous devez vous  rendre chez un garagiste agréé et/ou vous acquitter d’une franchise. 

Visuel réparation pare-brise

On peut faire réparer le pare-brise quand :  

  • L’impact est moins gros qu’une pièce de 2 €, à condition qu’il ne soit pas situé dans le champ de vision du conducteur ou proche des bords du pare-brise. Dans ce cas, une résine sera injectée au niveau de l’impact, renforçant la zone fragilisée par le choc. 

Le pare-brise doit être réparé quand :  

  • L’impact est plus grand qu’une pièce de 2 € ou se trouve dans le champ de vision du conducteur. 
  • Il y a plusieurs impacts sur le pare-brise. 
  • Le pare-brise est fissuré. 

Vous pouvez faire réparer ou remplacer votre pare-brise dans certaines stations TotalEnergies. Nombre d’entre elles ont en effet un espace Speedy, spécialiste reconnu du pare-brise et partenaire de TotalEnergies. 

 

Tous nos conseils pour l'entretien de votre véhicule