Skip to content

FAQ AdBlue® : tout ce qu'il faut savoir sur l'AdBlue®

Si vous êtes propriétaire d’un véhicule diesel à la norme Euro 6, vous êtes sans nul doute concerné par l’AdBlue®, un liquide qui permet de réduire les émissions particules d’oxydes d’azote. Quelle est sa composition ? Où, quand et comment faire le plein ? Où le stocker ? Vous vous posez peut-être mille et une questions… on y répond ici ! 

Il s’agit d’une solution aqueuse composée à 67.5 % d’eau déminéralisée et à 32.5 % d’urée. Elle est associée à la technologie SCR (Selective Catalytic Reduction, c’est-à-dire réduction sélective catalytique en français) qui équipe une très grande part des véhicules diesel à la norme Euro 6 depuis septembre 2014. Ce système de post-traitement permet, par réaction chimique, de transformer les particules d’oxydes d’azote, nocives, en azote (gaz inoffensif et principal composant de l’air que l’on respire) et en vapeur d’eau. Il n’impacte pas la puissance du moteur et ne nécessite pas d’opérations de maintenance supplémentaires. AdBlue® est une marque déposée de l’Association Allemande de l’Industrie Automobile (VDA). 

Tout dépend de votre véhicule : de la taille du réservoir d’AdBlue®, en général de 8 à 25 litres, et de sa consommation, de 1 à 3 litres au 1 000 km. Faire l’appoint vous-même est très simple : utilisez un bidon de 5 à 10 litres avec bec verseur que vous trouverez dans les stations TotalEnergies ou rendez-vous dans une station équipée d’une pompe AdBlue®. Le réservoir, repérable avec son bouchon bleu, est placé à côté de la trappe à carburant, sous le capot ou dans le coffre. Pour le trouver, consultez le manuel d’entretien ou contactez votre concessionnaire. Deux précautions à suivre : prenez garde à ne pas verser d’AdBlue® dans le réservoir de gazole vous risqueriez d’endommager sérieusement le moteur et, si vous utilisez une pompe en station TotalEnergies, vérifiez qu’elle est bien réservée aux véhicules légers. L’AdBlue® n’est pas dangereux : si vous vous en versez sur les mains, nettoyez-les simplement à l’eau et au savon. 

Pas d’inquiétude : si le niveau baisse, un voyant lumineux s’allume sur votre tableau de bord et vous pourrez continuer à rouler. Vous avez alors 2 400 km pour faire l’appoint. Passé ce délai, votre véhicule risque de ne plus démarrer. Si vous avez ajouté de l’AdBlue® et que le témoin lumineux reste allumé, contactez votre concessionnaire. 

C’est la température à laquelle l’AdBlue® cristallise. Mais les constructeurs ont pris en compte cette contrainte et ont intégré un système de réchauffage automatique du produit dans le réservoir, qui permet de le remettre à l’état liquide. En cas de froid intense, le système SCR fonctionnera normalement dans les 20 minutes après le démarrage, conformément à la réglementation. 

Vous pouvez tout à fait stocker les bidons chez vous, en respectant certaines précautions : placez-les bidons parfaitement scellés à l’abri de la lumière, dans un environnement propre à une température inférieure à 30° C. S’il gèle (à partir de -11°C), l’AdBlue® est quand même utilisable si vous le dégelez progressivement. Avant d’utiliser un bidon, vérifiez sa date limite de conservation. 

Absolument pas. La norme, concerne exclusivement les véhicules diesel légers à la norme Euro 6, c’est-à-dire produits à partir de septembre 2014. Surtout, la norme contraint les constructeurs, pas les automobilistes, votre responsabilité ne peut donc pas être mise en cause.   

Découvrez nos offres et services pour vous accompagner au quotidien

Tous nos conseils pour l'entretien de votre véhicule